Passe-passe

Petit tour de passe-passe pour passer du temps dans une enveloppe soluble insulaire capitonnée dans une mare en forme d’ondes.

Alors que certains dépensent des millions pour faire un tour dans l’espace, à la Papeterie des Arceaux nous avons la chance d’avoir partagé une capsule spacio-temporelle qui ne laissera pas beaucoup de trace numérique – et non, pas d’enregistrements, enfin si peu… ce qui rend l’expérience d’autant plus unique… grand merci  à Herr F. et ses hôtesses de l’R. pour ce moment hors temps. Et à la prochaine…

 

Du temps et de l’espace, vous en voulez?

Donnez-nous votre définition du chaos et nous ferons de notre mieux pour faire une place confortable dans le bac à légumes, une théière en main.

“Écouter de la musique suppose une pratique, un lieu, un temps et un public (…) certaines musiques n’existent que le temps de leur exécution”. Exécutons donc. Mais les espaces “sans contraintes” se font rares.

Oh ! Mais ici nous avons le temps, l’espace et « lui » la pratique. Les contraintes… restent des contraintes, avec lesquelles on compose.

Dans le désordre ambiant, buvez à petites gorgées de ce breuvage et mettez votre température corporelle au diapason.

Le dimanche 1er août à 17h précisément, un R particulier vient structurer les vibrations de l’atelier et des corps avec ses cordes, ses claviers, ses samples ordonnés, alignés et envoyés en quadriphonie variable.

Entouré de ses machines, F explore les versions d’une même entité dans les méandres des ondes spatio-temporelles et c’est un exercice dans lequel il livre sa maitrise. L’essence du bruit, loin des confusions, s’infuse dans des résonances particulières, en même temps que ces antioxydants exquis. Cacher ces illusions d’un monde meilleur dans des feuilles de T peut servir à plonger dans les rumeurs d’une mare profondément riche, soyez-en assuré-e-s.

Le cerveau dopé au sucre sonore, le corps gras enrobe les textures, un goût de défi traîne sur le palais, les papilles auditives en ébullition. La langue redemande des ondes alléchantes aux saveurs précises. Rafraichi, un apaisement se trouve peut être dans la réflexion de l’O, une accroche alternative, mais à chacun son rythme, des éléments concomitants se dénoteront si besoin.
Les esprits affamés sont à point, l’infranchissable muraille estivale est un leurre, venez donc participer au luxe d’avoir une cadence décalée – perdre de vue ce qui persiste au fond de ces moments imprécis à venir est une option aléatoire. Cela dit il y aura toujours de quoi s’abreuver pour se remettre de tout ça.

Une expérience à s’offrir à la Papeterie des Arceaux guidé par les deux mains qui s’affairent et les installations sonores de Herr Fred ou Fred R., dit Frédéric Roumagne, selon où vous vous placez dans notre chaos organisé.

Comme souvent depuis un certain temps, le Tea Time est sur réservation : le nombre de places est limité malgré nous – à un tarif imposé mais adaptable, comme toujours suffit de l’dire, ici, on fait avec vous avant tout.

Des bisous et on se dit au 1er Août… 

(…ouverture de la Papeterie à 16h30, pour les amat-eu-r-ice-s (pfff) de fauteuil confortable…)

Un samedi sur deux

Venez imprimer un samedi sur deux à partir du 10 juillet de 15h à plus soif, pendant les congés scolaires : imprimerie, collographie, typo, encre et papier testez tout ce qui traine dans l’atelier… et repartez avec vos images et les mains sales. Places limitées.

 

C’est toujours comme ça que ça commencerait ?

Dans un atelier, perché dans une mare ? 

Du plaisir à partager, ça sent bon le papier, l’encre, les plantes, la colle, la peinture, le tissu, les gâteaux fait maison (et en ce moment le chien mouillé aussi, un peu, mais ça passera d’ici là et même, ça nous manquera peut être). Apprécier et enregistrer sans retenue les savoirs-faire qui sont disponibles dans un espace créatif. Se rencontrer de main à papier, d’oeil à cutter, de ventre au verre de la débauche… c’est encore d’actualité et ça le restera. L’ailleurs s’incruste dans la rétine en vadrouille, les mots collés au palais. “Audace, courage, obstination, engagement, liberté, générosité, décalage, disponibilité, inspiration, inventivité, adaptabilité, écoute…” des mots qui reviennent sur ce qui se fait juste là et ces mots, bien appréciés eux aussi, sont de vous qui nous suivez ou même mieux, nous fréquentez – “l’autrement” pratiqué dans cet endroit improbable laisse une tâche sous une surface travaillée, esquissée, façonnée, avec une puissante fébrilité incrustée d’expérimentations à venir, que de surprises à digérer, grâce à vous. 

Tous ces moments, qui restent à l’abri des regards indécis, flottants, timides, par peur de ce qu’on va y trouver ou pas, ici c’est de l’ordre du possible. Et c’est tranquille aussi, no stress. Venez rassuré-e-s, on est là pour vous donner envie d’explorer les images, le papier, des techniques dégagées du geste trop engoncé. Ici, les ateliers grouillent, remuent loin de toute “digitalité” (bien qu’engoncé et digital nous plaisent aussi). L’hésitation docile des mains qui défont les couleurs, les formes, les matériaux, les surfaces et la (in)certitude des objets s’échappe, rebondi sur d’autres aventures créatives à imaginer et pratiquer. 

Le caractère imprimé dans toute sa tonalité. La langue vivante se forme et s’imprime dans la rétine des neurones indépendants, laissés à l’écart depuis trop longtemps, réclament leurs droits et à leur façon. L’alchimie des ingrédients mobilise l’évidence du verbe employé et des envies retrouvées, la (in)décision reste libre. Contrepied et paradoxes, poly-tout, à tout un chacun de s’y retrouver. Mais revenons aux ateliers. 

Domptez le papier, l’encre, les images, le mouvement, votre self-control ou votre animal de compagnie et rejoignez les heureux hybrides qui ont déjà testé et approuvé les ateliers ludiques chics chocs punks rocks électro poétiques post tout, qui restent à venir – mais humainement abordables à la Papeterie des Arceaux. 

Comme chaque été depuis 5 ans la Papeterie continue de prendre des formes malléables, souples ou franches et vous propose 2 à 3 ateliers par semaine pendant les congés scolaires et plus si besoin – notamment si vous avez envie d’autre chose que ce qui est proposé ou si vous avez un emploi du temps de fou-folle (dans quel cas vous aurez vraiment besoin de vous faire plaisir avec un atelier sur mesure). Et malgré le temps qui passe les ateliers restent toujours décalés, animés et généreux, enfin, à notre humble niveau. 

Soyons pragmatiques un instant :

Juillet

Mardi, on relie – 13, 20, 27 juillet de 15h à 18h

Reliure Bradel, sans colle et sans couture, Japonaise, accordéon, Zhen Xian Bao ? Un carnet d’écriture ou de dessin selon l’humeur (une seule technique par atelier).

Jeudi, on plie – 15, 22, 29 de 15h à 18h

Origami ou kirigami, papier plié, découpé, assemblé, emboité, mobile, animé, à plat ou en volume vous repartirez avec un objet original et tout en papier, naturellement (une seule technique par atelier).

Samedi, on imprime – 10, 24 juillet de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées. Différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisé un samedi sur deux tout l’été.

Août

Mardi et mercredi, on filme – 10, 11 août de 15h à 18h

Cadavre exquis poétique ou mini clip à l’ambiance décalée, ça dépendra du nombre d’inscrit-e-s aux ateliers image animée, tout en stopmotion sur banc titre, initiez-vous à l’image qui bouge !

Jeudi, on patauge des mains – 12 et 19 août

Hacher, cuisiner, pulper, plonger, tirer et coucher le papier, ça rafraîchi ! Fabriquez vos feuilles de papier à partir de fibres, ben oui hein.

Vendredi, on s’organise – 13, 20 de 15h à 18h

Cousez un agenda à votre image ou à celle de votre idole idolâtrée avec une reliure bradel solide et personnalisée.

Samedi, on imprime (Encore ? Toujours ! )- 7, 21 août de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées… différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisée un samedi sur deux tout l’été.

D’autres surprises vont se rajouter selon les disponibilités d’artistes qui envahiront l’espace pour vous initier à leurs pratiques. 

Vous serez prévenus en temps voulu… choses chuchotées entre nous : gravure, marionnettes, brasure, céramique et encore d’autres, si vous êtes partant-e-s…

Les ateliers de la Papeterie sont des moments d’initiation ou de perfectionnement selon le niveau.

Ouvert à tout-e-s, à partir de 8 ans – certains ateliers sont accessible dès 5 ans, n’hésitez pas à demander.

Sur réservation. Places limitées à 10 participants, sauf film animé limité à 6.

Matériel et goûter fournis, mais si vous avez envie de nous surprendre, on sera ravi – que ce soit avec du matériel, à manger ou à boire, on adore découvrir vos spécialités !

10 euro / heure et par personne, soit 30 euro/ atelier sauf autrement indiqué…

Et naturellement vous trouverez sur place des papiers incroyablement beaux de Khadi Paper, des couleurs de Molotow sous forme comestible et pratique, mais aussi en bombe, des outils indiqués et utiles, des carnets faits main, des t-shirts imprimés main, des objets insolites, des cartes à poster ou à offrir, des poteries aussi, de belles poteries pour manger et boire avec panache, le tout nouveau Rayon du RIM avec des vinyles et des CD pour tous les goûts et des BD de maisons d’édition indépendantes dont le Frémok, Cornélius, Les Requins Marteau, ION (…), des fanzines déposés à tout hasard, des oeuvres originales… parmi toutes ces choses que nous aimons. Alors passez boire un thé !

Journal Intergalactique

Mais quel est cet objet intersidéral livré à la Papeterie des Arceaux en direct de Bd-Aix ? Au-delà des astéroïdes, un lien se tisse entre Aix et Grand Brassac City…

Découvrez toutes les réponses à vos questions insoupçonnées dans “La Planète 2, La planète des amoureux” … c’est à la boutique que vous pourrez l’avoir entre vos mains impatientes.  

Depuis la base FranDisco les astronautes chevronnés nous ont envoyés leurs premières impressions et …expériences pour en savoir plus c’est par ici.

Les auteurs : Stephan De Groef, Thisou, Thierry Van Hasselt, Marcel S, Frédéric Coché, Jean Leclercq, Naussicaa Gournay, Éric Lambé, Sarah Albert, Evan Gotmann, Dominique Gobelet, Étienne Beck, Zoé Jusseret, Valfret, Joseph Calioni, Paz Boira et Margot Preham

 

Samedi 12 à l’atelier

Ce samedi 12 juin, exceptionnellement, il y aura atelier gravure à la place de l’atelier collagraphie…

Venez avec une image ou les mains dans les poches, nous avons toujours de quoi exciter vos neurones.

De 14 à 18h, soit 40 euros/ personne, matériel et collation compris.

Places limitées, sur réservation.

C’est l’heure du « Tea time » de juin !

Porta’s, c’est la posada en zone industrielle : Nicolas Godin gratouille, percussionne, et mixouille tandis que Thomas Bernard pianote des deux pouces sur la même main gauche, pipote sans bec de lièvre ou cisaille et englue des salades de bruits sous les oreilles de Sylvie Balestra qui se gargarise les amygdales le nez dans le micro en secouant des sacoches à croches. Toute la faune pavillonnaire a sa carte de membre, dahuts transalpins comme corbeaux à trois pattes.

PORTA’S à la Papeterie des Arceaux, le dimanche 6 Juin 2021

Au menu, pour sa première session live à la Papeterie des Arceaux, Porta’s vous invite à  :

  1. Écarquiller vos ouïes lors d’une séance d’égoutte musicale de leur propre musique en plein dessert 
  2. Fonder la Chorale en Papier pour un enregistrement improvisé de 6 nouveaux morceaux de Porta’s dans le respect des consignes sanitaires en vigueur (gazouillis amplifiés chants approximatifs, choeur d’enfants malades, cris assumés, borborygmes mouillés, éructations en tout genre, sont à prévoir). 
  3. Instaurer la première coopérative des Bals Assis avec une boum apéritive le cul vissé au siège rabattable (Ambient sauvage, polyphonie monochrome, berceuse à percussion, électro à moustiques, country dance music, folk Red Bull…) 
  4. Rejoindre vos pénates avec un bon d’achat de leur prochain album auquel vous venez de participez ; CASSE CANTINE qui sortira fin 2021, début 2022, en K7 et en numérique sur Stomoxine (France) et Poor records (Suisse). 

Tout ça pour la somme dérisoire de 10 euros et plus si affinités !

Merchandising à prix libérés, délivrés sur place.

Réservation obligatoire par retour de mail, places limitées et confortablement assises !
Tout ça en mode « barrière sanitaire » comme il se doi(g)t.

Dernier album : L’Argenté du Népal, production Stomoxine / Poor Records (2021)

Porta’s bagote au milieu des bocages à flonflon avec l’Argenté du Népal en tête de meute et sa joie bizarre dans la popoche.

https://poorrecords.bandcamp.com/album/largent-du-n-pal

https://stomoxine.bandcamp.com/album/largent-du-n-pal

Un peu de presse en ligne :

https://www.tdg.ch/a-ecouter-delgres-dinosaur-jr-portas-et-jarrell-119876807796

https://section-26.fr/portas-largente-du-nepal-poor-records-stomoxine/

https://randomsongs.org/2021/02/portas-largente-du-nepal/

http://vivonzeureux.blogspot.com/2019/02/porta-s-enfants-de-la-rosee.html

Mai et juin

Pas tout à fait perdue dans les méandres de la mécanique de l’administration déshumanisée et contrairement aux affirmations du service de l’immigration et de l’intégration sociale de la Gironde, avec qui j’en découds depuis quelques semaines (voire quelques mois!), je continue à faire ce que je fais, dans ce tissu rural.
Je persiste à tisser un lien entre le monde extérieur et ce qu’il se passe en chacun de nous, à ma façon – et non ce n’est pas jamais assez. Je ne suis pas rentable, soit, mais je suis pleine d’énergie à redistribuer.
Ici, c’est, et ça restera, généreux, humain, créatif, constructif… voire essentiel par moment, pour certains et certaines d’entre vous, pour des raisons qui dépassent l’entendement des bureaucrates assoiffés de chiffres et de quotas.
Voilà, ça c’est évacué (presque)… je ne perdrai pas plus de temps sur le sujet (presque). J’ai trop à faire – toujours.
(Et grand merci pour vos courriers de soutien, ça fait du bien de se sentir soutenue…)

Passons donc aux choses sérieuses.
Prenons les bonnes mesures et soucions-nous de vos mains et l’aération de vos cerveaux :

Tous les samedis, sauf si vous passez boire un thé et papoter, je vous attends de 15h à 19h pour imprimer de façon libre.
Une technique d’impression parmi toutes celles qui sont utilisées à l’atelier (collographie, stencil, typo, taille douce, impression direct, monotype etc) avec ou sans presse est proposée avec tout ce qu’il faut pour vous occuper et vous libérer des contraintes habituelles, entendez “expérimentations graphiques à base de formes, de mots et de couleurs” pour créer vos cartes encrées.

Une exception cela dit : le 15 mai, il y aura un atelier Zhen Xian Bao et donc l’atelier imprimerie sauvage aura lieu le vendredi 14 mai (il reste 2 places à chaque date).

Le lundi 31 mai, exceptionnellement, la papeterie sera ouverte pour un atelier de gravure avec Jean-Christophe (places limitées). 14h – 18h, sur réservation.

En juin nous faisons du papier, le jeudi 24 et vendredi 25.
Du papier artisanal à partir de végétaux de la mare et autres ressources (mitsumata, chiffon de coton, lokta).

Puis le 29 juin, atelier collectif de reliure, pour réutiliser le papier fabriqué la semaine précédente (il reste 3 places).

Tous les ateliers de la papeterie sont ouverts à tou-te-s à partir de 5 ans, sauf la gravure (minimum 9 ans, encore une histoire de doigts), sur réservation et dans le respect des mesures sanitaires en application… et proposez-nous une date si aucune ne vous convient…

Un joli mois de mai à vous et à bientôt.

Samedi à la presse

Nous ne ferons pas de vous ni des poètes, ni des artistes, ni des critiques, ni des forces armées de la culture ultra aguerries. Par contre, nous vous proposons outils, savoir-faire, patience, lignes de fuite et perspectives dans un espace d’expression qui ne demande qu’à être exploré et entendu. 

Créer collectivement, tenter des expériences, se tromper aussi certainement qu’on avance vers des formes déjà explorées,  souvent mises de côté par manque de temps ou de connaissances, ni plus ni moins. L’image ne peut être réduite au temps qu’on nous impose, d’autant plus en ce moment…

Qu’est-ce qu’on veut ? Fabriquer des images, avec détermination, amour, résistance et combativité ? Ou peut être proposer de régénérer ces espaces qu’on ne nous a pas encore enlevés ? Ou encore s’émanciper entre autre des outils numériques qui squattent notre imaginaire en laissant croire que c’est plus facile que ça n’en a l’air ? Attention nous adorons, presque religieusement, ces technologies et toutes les possibilités qu’elles offrent, mais nous savons aussi qu’il est temps de s’y remettre, de se salir les mains et de se nourrir le cerveau autrement, de se (re)faire son propre récit. Sans tomber dans quelque chose de rétrograde, revenir aux choses simples pour en extraire un travail collectif plus ancré dans un processus tactile, mécanique, à la cadence apaisée des éclats d’humeurs et à la température de nos sensibilités. Ou encore, peut être qu’on veut trouver des alternatives au rythme imposé, structuré et déterminé par un système qui oublie parfois de quoi nous sommes fait-e-s ? On sait pas trop où ça va aller, et on aime ne pas savoir. Enfin si ! Il y a quelque chose derrière tout ça, vous pensez bien…

Plus concrètement, à partir d’avril, tous les samedis de 15h à 18h, encres, couleurs, rouleaux, tampons, bloque typo, gouges, pointes sèches, formes, supports et presses tourneront de façon aléatoire avec toutes les contraintes que cela implique, une technique d’impression sera choisie le jour même, selon la météo.

Parfois une technique, parfois une autre, toujours une image imprimée façon Ninja des bois, sans chichis. On vous propose pas grand chose : utiliser images et textes imprimés sur un support papier, penser aux découpages, collage, multiplications, réductions, ponctuellement pour recroiser les récits, ou pas d’ailleurs…

À long terme, ces images seront intégrées dans un zine, ou quelque chose de semblable, imprimé par nos soins et selon la récolte, mais nous en reparlerons asap. En attendant, nous répéterons l’expérience tant que c’est possible et tant que ça n’a aucun sens, autre que cette liberté de faire avec ce qu’on a.

C’est bien joli tout ça mais il y a tout de même des contraintes sanitaires et des barrière à respecter, alors inscrivez-vous au plus vite.

Places limitées et c’est bien la seule chose qui le soit.

Comme des poissons…

Vous l’avez remarqué? Les journées sont plus longues et pleines d’envies, tout pousse et s’expose à nos yeux fatigués. C’est donc le moment parfait pour se lancer et de faire un atelier d’initiation à la Papeterie des Arceaux. L’instant idéal n’existant pas, gorgez-vous d’idées et venez vous inventer des histoires, ou percer quelques mystères qui n’en sont pas mais qui trainent encore autour des longueurs imposées. Exploitez donc ces choses qui se blottissent au bout de vos doigts, ces trucs que vous soupçonnez mais que vous n’avez pas eu le temps d’apprivoiser, c’est le moment de vous en saisir et de vous en servir avec force et énergie, ou douceur et tendresse, au choix… En tous les cas, le plaisir chaotique et immédiat de l’enfance est à portée de mains quand on s’y autorise, un peu déjantée mais extrêmement sérieuse cette histoire là. Toutes ces choses qui se dissimulent dans le papier, l’encre, les mots, les fils et la terre doivent prendre l’air… Réservez une place autour de la table au plus vite – toujours dans le respect des barrières pas si imaginaires et tout aussi efficaces.

Mardis 13 et 20 avril de 15h à 18h (3h)

Atelier “libre” : les premier-e-s inscrit-e-s décident. Essayez la reliure (bradel, sans colle ou asiatique), ou domptez le papier (origami ou kirigami) ou bien fabriquez du papier végétal. Et oui, c’est du tout terrain avec moi, rien ne m’arrête, mais c’est vous qui choisissez…

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi!

Débutants ou expérimentés de tout âge.

Mercredis 14 et 21 avril de 14h à 18h (4h)

Atelier gravure, lino ou xylo, venez vous initier ou peaufiner vos connaissances avec Monsieur Long. Peu importe votre niveau, l’image sera ! Et vous repartez avec votre gravure imprimée sur du papier de qualité ou un t-shirt à votre taille ! C’est beau et c’est ici que ça se passe.

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi…

Débutants ou expérimentés, à partir de 9 ans. 

Vendredi 16 avril 15h-18h (3h)

Atelier Céramique, et oui il y en a aussi ! 

Avec Juliette venez essayer le modelage, le façonnage, l’estampage, et le décor à l’engobe sur faïence.

Principalement un travail à la plaque pour commencer, des carreaux décorés ou de petits contenants. Juliette répondra aussi à toutes vos questions sur la céramique. Après séchage, les pièces seront cuites dans un four un peu plus loin et restituées dans les deux semaines suivantes à la Papeterie. 

Tout le matériel est fourni mais venir avec un tablier, c’est mieux…

Débutants ou plus expérimentés de tout âge. 

Jeudi 22 et Vendredi 23, de 15h à 18h (3h)

Atelier film animé, du papier découpé sur banc-titre en stop motion, du collage un peu excentrique sur fond sonore improvisé, faire de l’image animé est addictif ! Vous en redemandez chaque trimestre, je vous en ressers avec plaisir et en double dose.

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi!

Débutants ou plus expérimentés de tout âge. 

(Bon c’est complet le 23… et oui il y en a qui sont malins, rapides et bien renseignés, mais passez voir comment on fait c’est possible aussi…)