Un samedi sur deux

Venez imprimer un samedi sur deux à partir du 10 juillet de 15h à plus soif, pendant les congés scolaires : imprimerie, collographie, typo, encre et papier testez tout ce qui traine dans l’atelier… et repartez avec vos images et les mains sales. Places limitées.

 

C’est toujours comme ça que ça commencerait ?

Dans un atelier, perché dans une mare ? 

Du plaisir à partager, ça sent bon le papier, l’encre, les plantes, la colle, la peinture, le tissu, les gâteaux fait maison (et en ce moment le chien mouillé aussi, un peu, mais ça passera d’ici là et même, ça nous manquera peut être). Apprécier et enregistrer sans retenue les savoirs-faire qui sont disponibles dans un espace créatif. Se rencontrer de main à papier, d’oeil à cutter, de ventre au verre de la débauche… c’est encore d’actualité et ça le restera. L’ailleurs s’incruste dans la rétine en vadrouille, les mots collés au palais. “Audace, courage, obstination, engagement, liberté, générosité, décalage, disponibilité, inspiration, inventivité, adaptabilité, écoute…” des mots qui reviennent sur ce qui se fait juste là et ces mots, bien appréciés eux aussi, sont de vous qui nous suivez ou même mieux, nous fréquentez – “l’autrement” pratiqué dans cet endroit improbable laisse une tâche sous une surface travaillée, esquissée, façonnée, avec une puissante fébrilité incrustée d’expérimentations à venir, que de surprises à digérer, grâce à vous. 

Tous ces moments, qui restent à l’abri des regards indécis, flottants, timides, par peur de ce qu’on va y trouver ou pas, ici c’est de l’ordre du possible. Et c’est tranquille aussi, no stress. Venez rassuré-e-s, on est là pour vous donner envie d’explorer les images, le papier, des techniques dégagées du geste trop engoncé. Ici, les ateliers grouillent, remuent loin de toute “digitalité” (bien qu’engoncé et digital nous plaisent aussi). L’hésitation docile des mains qui défont les couleurs, les formes, les matériaux, les surfaces et la (in)certitude des objets s’échappe, rebondi sur d’autres aventures créatives à imaginer et pratiquer. 

Le caractère imprimé dans toute sa tonalité. La langue vivante se forme et s’imprime dans la rétine des neurones indépendants, laissés à l’écart depuis trop longtemps, réclament leurs droits et à leur façon. L’alchimie des ingrédients mobilise l’évidence du verbe employé et des envies retrouvées, la (in)décision reste libre. Contrepied et paradoxes, poly-tout, à tout un chacun de s’y retrouver. Mais revenons aux ateliers. 

Domptez le papier, l’encre, les images, le mouvement, votre self-control ou votre animal de compagnie et rejoignez les heureux hybrides qui ont déjà testé et approuvé les ateliers ludiques chics chocs punks rocks électro poétiques post tout, qui restent à venir – mais humainement abordables à la Papeterie des Arceaux. 

Comme chaque été depuis 5 ans la Papeterie continue de prendre des formes malléables, souples ou franches et vous propose 2 à 3 ateliers par semaine pendant les congés scolaires et plus si besoin – notamment si vous avez envie d’autre chose que ce qui est proposé ou si vous avez un emploi du temps de fou-folle (dans quel cas vous aurez vraiment besoin de vous faire plaisir avec un atelier sur mesure). Et malgré le temps qui passe les ateliers restent toujours décalés, animés et généreux, enfin, à notre humble niveau. 

Soyons pragmatiques un instant :

Juillet

Mardi, on relie – 13, 20, 27 juillet de 15h à 18h

Reliure Bradel, sans colle et sans couture, Japonaise, accordéon, Zhen Xian Bao ? Un carnet d’écriture ou de dessin selon l’humeur (une seule technique par atelier).

Jeudi, on plie – 15, 22, 29 de 15h à 18h

Origami ou kirigami, papier plié, découpé, assemblé, emboité, mobile, animé, à plat ou en volume vous repartirez avec un objet original et tout en papier, naturellement (une seule technique par atelier).

Samedi, on imprime – 10, 24 juillet de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées. Différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisé un samedi sur deux tout l’été.

Août

Mardi et mercredi, on filme – 10, 11 août de 15h à 18h

Cadavre exquis poétique ou mini clip à l’ambiance décalée, ça dépendra du nombre d’inscrit-e-s aux ateliers image animée, tout en stopmotion sur banc titre, initiez-vous à l’image qui bouge !

Jeudi, on patauge des mains – 12 et 19 août

Hacher, cuisiner, pulper, plonger, tirer et coucher le papier, ça rafraîchi ! Fabriquez vos feuilles de papier à partir de fibres, ben oui hein.

Vendredi, on s’organise – 13, 20 de 15h à 18h

Cousez un agenda à votre image ou à celle de votre idole idolâtrée avec une reliure bradel solide et personnalisée.

Samedi, on imprime (Encore ? Toujours ! )- 7, 21 août de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées… différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisée un samedi sur deux tout l’été.

D’autres surprises vont se rajouter selon les disponibilités d’artistes qui envahiront l’espace pour vous initier à leurs pratiques. 

Vous serez prévenus en temps voulu… choses chuchotées entre nous : gravure, marionnettes, brasure, céramique et encore d’autres, si vous êtes partant-e-s…

Les ateliers de la Papeterie sont des moments d’initiation ou de perfectionnement selon le niveau.

Ouvert à tout-e-s, à partir de 8 ans – certains ateliers sont accessible dès 5 ans, n’hésitez pas à demander.

Sur réservation. Places limitées à 10 participants, sauf film animé limité à 6.

Matériel et goûter fournis, mais si vous avez envie de nous surprendre, on sera ravi – que ce soit avec du matériel, à manger ou à boire, on adore découvrir vos spécialités !

10 euro / heure et par personne, soit 30 euro/ atelier sauf autrement indiqué…

Et naturellement vous trouverez sur place des papiers incroyablement beaux de Khadi Paper, des couleurs de Molotow sous forme comestible et pratique, mais aussi en bombe, des outils indiqués et utiles, des carnets faits main, des t-shirts imprimés main, des objets insolites, des cartes à poster ou à offrir, des poteries aussi, de belles poteries pour manger et boire avec panache, le tout nouveau Rayon du RIM avec des vinyles et des CD pour tous les goûts et des BD de maisons d’édition indépendantes dont le Frémok, Cornélius, Les Requins Marteau, ION (…), des fanzines déposés à tout hasard, des oeuvres originales… parmi toutes ces choses que nous aimons. Alors passez boire un thé !

Samedi 12 à l’atelier

Ce samedi 12 juin, exceptionnellement, il y aura atelier gravure à la place de l’atelier collagraphie…

Venez avec une image ou les mains dans les poches, nous avons toujours de quoi exciter vos neurones.

De 14 à 18h, soit 40 euros/ personne, matériel et collation compris.

Places limitées, sur réservation.

Samedi à la presse

Nous ne ferons pas de vous ni des poètes, ni des artistes, ni des critiques, ni des forces armées de la culture ultra aguerries. Par contre, nous vous proposons outils, savoir-faire, patience, lignes de fuite et perspectives dans un espace d’expression qui ne demande qu’à être exploré et entendu. 

Créer collectivement, tenter des expériences, se tromper aussi certainement qu’on avance vers des formes déjà explorées,  souvent mises de côté par manque de temps ou de connaissances, ni plus ni moins. L’image ne peut être réduite au temps qu’on nous impose, d’autant plus en ce moment…

Qu’est-ce qu’on veut ? Fabriquer des images, avec détermination, amour, résistance et combativité ? Ou peut être proposer de régénérer ces espaces qu’on ne nous a pas encore enlevés ? Ou encore s’émanciper entre autre des outils numériques qui squattent notre imaginaire en laissant croire que c’est plus facile que ça n’en a l’air ? Attention nous adorons, presque religieusement, ces technologies et toutes les possibilités qu’elles offrent, mais nous savons aussi qu’il est temps de s’y remettre, de se salir les mains et de se nourrir le cerveau autrement, de se (re)faire son propre récit. Sans tomber dans quelque chose de rétrograde, revenir aux choses simples pour en extraire un travail collectif plus ancré dans un processus tactile, mécanique, à la cadence apaisée des éclats d’humeurs et à la température de nos sensibilités. Ou encore, peut être qu’on veut trouver des alternatives au rythme imposé, structuré et déterminé par un système qui oublie parfois de quoi nous sommes fait-e-s ? On sait pas trop où ça va aller, et on aime ne pas savoir. Enfin si ! Il y a quelque chose derrière tout ça, vous pensez bien…

Plus concrètement, à partir d’avril, tous les samedis de 15h à 18h, encres, couleurs, rouleaux, tampons, bloque typo, gouges, pointes sèches, formes, supports et presses tourneront de façon aléatoire avec toutes les contraintes que cela implique, une technique d’impression sera choisie le jour même, selon la météo.

Parfois une technique, parfois une autre, toujours une image imprimée façon Ninja des bois, sans chichis. On vous propose pas grand chose : utiliser images et textes imprimés sur un support papier, penser aux découpages, collage, multiplications, réductions, ponctuellement pour recroiser les récits, ou pas d’ailleurs…

À long terme, ces images seront intégrées dans un zine, ou quelque chose de semblable, imprimé par nos soins et selon la récolte, mais nous en reparlerons asap. En attendant, nous répéterons l’expérience tant que c’est possible et tant que ça n’a aucun sens, autre que cette liberté de faire avec ce qu’on a.

C’est bien joli tout ça mais il y a tout de même des contraintes sanitaires et des barrière à respecter, alors inscrivez-vous au plus vite.

Places limitées et c’est bien la seule chose qui le soit.

Linogravure 27 décembre

Jeudi 27 décembre de 14h à 17h, sur réservation. Limité à 5 participants.

Commencez à travailler le lino avec les conseils du spécialiste de la maison…
Pendant les vacances de fin d’année, offrez-vous 3h d’atelier : 2h pour graver et une heure pour imprimer.

12€ / heure
Atelier de 3h minimum
(tarifs préférentiels au nombre d’heures)

Xylogravure

Les images ne seront pas oubliées, elles sont. Concentration et mouvement méditatif. Gouges. Bois. Rouleaux. Encre. Presse. Chaleur aussi! (alors que quelques goûtes ont décidées à lâcher leur fraicheur sur nous, il faudra penser à isoler cet atelier un jour…)

Une histoire s’est écrite à 12 mains apprenties et 4 mains adroites, toutes ont apporté à la constellation imaginaire avec adresse et conviction.

À vous de voir :

 

Papier imprimé : atelier lino-gravure

Work in progress – Travaux en cours… à suivre!
Et comme vous vous en doutez, le matériel nécessaire est disponible à La Papeterie des Arceaux : gouges, lames, lino, gomme (plaque de gomme), papier.
Jean-Christophe Long est là pour vous guider et vous conseiller, of course.
  

à suivre…