Mai et juin

Pas tout à fait perdue dans les méandres de la mécanique de l’administration déshumanisée et contrairement aux affirmations du service de l’immigration et de l’intégration sociale de la Gironde, avec qui j’en découds depuis quelques semaines (voire quelques mois!), je continue à faire ce que je fais, dans ce tissu rural.
Je persiste à tisser un lien entre le monde extérieur et ce qu’il se passe en chacun de nous, à ma façon – et non ce n’est pas jamais assez. Je ne suis pas rentable, soit, mais je suis pleine d’énergie à redistribuer.
Ici, c’est, et ça restera, généreux, humain, créatif, constructif… voire essentiel par moment, pour certains et certaines d’entre vous, pour des raisons qui dépassent l’entendement des bureaucrates assoiffés de chiffres et de quotas.
Voilà, ça c’est évacué (presque)… je ne perdrai pas plus de temps sur le sujet (presque). J’ai trop à faire – toujours.
(Et grand merci pour vos courriers de soutien, ça fait du bien de se sentir soutenue…)

Passons donc aux choses sérieuses.
Prenons les bonnes mesures et soucions-nous de vos mains et l’aération de vos cerveaux :

Tous les samedis, sauf si vous passez boire un thé et papoter, je vous attends de 15h à 19h pour imprimer de façon libre.
Une technique d’impression parmi toutes celles qui sont utilisées à l’atelier (collographie, stencil, typo, taille douce, impression direct, monotype etc) avec ou sans presse est proposée avec tout ce qu’il faut pour vous occuper et vous libérer des contraintes habituelles, entendez “expérimentations graphiques à base de formes, de mots et de couleurs” pour créer vos cartes encrées.

Une exception cela dit : le 15 mai, il y aura un atelier Zhen Xian Bao et donc l’atelier imprimerie sauvage aura lieu le vendredi 14 mai (il reste 2 places à chaque date).

Le lundi 31 mai, exceptionnellement, la papeterie sera ouverte pour un atelier de gravure avec Jean-Christophe (places limitées). 14h – 18h, sur réservation.

En juin nous faisons du papier, le jeudi 24 et vendredi 25.
Du papier artisanal à partir de végétaux de la mare et autres ressources (mitsumata, chiffon de coton, lokta).

Puis le 29 juin, atelier collectif de reliure, pour réutiliser le papier fabriqué la semaine précédente (il reste 3 places).

Tous les ateliers de la papeterie sont ouverts à tou-te-s à partir de 5 ans, sauf la gravure (minimum 9 ans, encore une histoire de doigts), sur réservation et dans le respect des mesures sanitaires en application… et proposez-nous une date si aucune ne vous convient…

Un joli mois de mai à vous et à bientôt.

Ateliers juillet-août

Rien ne vous arrêtera, ni les contraintes, qui finalement sont celles que la papeterie à la plupart du temps, ni le temps, depuis que nous avons fini les travaux dans l’atelier c’est super agréable, été comme hiver… 

Donc sortez vos idées de vos oreilles et enfilez des palmes pour venir jusqu’à Grand Brassac plonger vos mains dans les grains fins du papier sous toutes ses formes : animé, imprimé, relié, plié, façonné, no limit sauf celles que vous vous imposez…

Et n’oubliez pas, nous restons à l’écoute de vos envies, toute l’année et selon nos disponibilités : il suffit de prendre RDV, de se fixer un jour et de s’y mettre.

Cela dit, pour aider les grand-e-s timides, les super désorganis-é-e-s, les surbooké-e-s, les perché-e-s, les terre à terre, les pieds palmé-e-s, les structuré-e-s, les syndiqué-e-s, les vacancier-e-s et autres spécimens humanoïdes, mais pas que, à franchir le pas, nous proposons des dates en juillet et août, toujours de 14h à 17h pour vous initier ou vous aider à aller plus loin avec vos idées et vos mains en notre compagnie :

Gravure

mercredi 8 et 22 juillet mercredi 5 et 19 août

  • une seule technique par atelier soit xylo’ (bois) ou lino’
  • à partir de  de 8 ans
  • apportez un t-shirt à votre taille si vous voulez imprimer sur tissu…

Stopmotion

  • samedi 11 et 25 juillet
  • samedi 08 et 29 août

-papier et objets animés sous caméra, apportez ce que voulez, on verra si on peut en faire quelque chose, une image à la fois

Reliure

  • mardi 07 et 21 juillet
  • mardi 18 et 25 août
  • vendredi 24 et 31/07 

– une seule technique par atelier (cousu, collé, sans colle & sans fil, “japon” etc)

Origami (ou Zhen Xian Bao)

  • Jeudi 09 et 16 juillet
  • jeudi 06 et 13 août

-une seule technique par atelier (guirlande, mobile, modulaire, articulé, animalier…)

Kirigami 

  • vendredi 10 et 17 juillet
  • vendredi 07 et 14 août

-atelier pour tou-te-s, mais attention on utilise des scalpels et des petits formats…

Fabrication de papier artisanal

  • Jeudi 23 et 30 juillet
  • Jeudi 20 et 27 août

-une seule technique par atelier (végétal, recyclé, moulé, décoré, coton-mitsumata)

 

  • les ateliers sont ouverts à tou-te-s dans la limite des places disponibles (max 8) sur réservation, ça va de soi.
  • les ateliers sont pour tou-te-s à partir de 4 ans, sauf en gravure à partir de 8 ans, et oui.
  • les enfants de moins de 6 ans doivent être accompagnés, c’est mieux.
  • merci de nous prévenir si vous avez des allergies alimentaires : nous faisons une pause “tea time” avec nos gâteaux maison (hmmm c’est ça l’odeur dans la papeterie ? )
  • tarifs dégressifs et familiaux sur demande, ne soyez pas timides
  • matériel fourni, of course (mais si vous avez une idée à soumettre avec des matériaux d’ailleurs, on est toujours partant)

Vous le savez, nous avons de la place ici : si vous avez des propositions qui se dégustent avec les yeux, les mains, les oreilles, le nez ou la bouche, des choses à partager qui redonnent du sens à tout le reste, nous somme toujours ravis d’ouvrir les portes de l’atelier à d’autres initiatives. N’hésitez pas à nous en parler.

Du temps en 92 pages reliées main…

Vous nous avez demandé des agendas, nous les avons : fait sur place par nos petites mains, reliés et imprimés à la Papeterie des Arceaux, de nous à vous.

Chaque agenda à un contenu «traditionnel», avec semaine sur une page. Chaque couverture est unique !

En ce moment : agendas « scolaires » de août 2018 à décembre 2019.

À partir de décembre agendas « annuels » de novembre 2018 à janvier 2020…

Si en cours d’année vous perdez votre agenda, nous somme là : passez commande, on peut en refaire avec les 6 mois qui restent.

À partir de 20 euro.

Stock limité et sur commande uniquement (ben oui on va pas gaspiller en plus!), agenda relié main, couverture semi-rigide avec gravure ou en tissu. (délai de fabrication 2 à 5 jours pour commandes spécifiques)

Atelier « ton agenda par toi » à la demande (minimum 2 participants, max 6) : venez fabriquer votre agenda avec nous…

Après l’orage le papier…

Et oui l’orage a fait tempête et les participants ont été trempés, mais pas à cause de l’atelier…
Pour les curieux voici le déroulement en images.
Dans l’ordre : préparation avec deux bacs, un papier “blanc” et un papier journal + boites à oeufs, que de la récup’!
Puis fabrication du matelas pour le couchage…
Passage à la cuve, couchage, customisation, et enfin séchage.
           

 

Séchage:

Bravo à Kate, Laurent, Caroline, Krystel et Fiona…

Atelier Papier Végétal

La fabrication du papier est un procédé simple mais qui demande de la patience, un peu de place et de la curiosité.
Il est possible de faire du papier à partir de quasiment n’importe quelle fibre végétale, mais nous avons découvert que les feuilles d’artichaut ne s’y prêtent pas sous cette forme : les fibres restent accrochés au tamis – je vais donc passer quelques heures à chercher le pourquoi et essayer d’y remédier, coooool…

Fabriquer du papier c’est pas juste génial, créatif et intéressant, c’est aussi utiliser les ressources naturelles que nous avons ici pour fabriquer un support qui nous sert quotidiennement :

Le lilas vient du village, toute l’eau (et il en faut!) vient de la cuve d’eau de pluie, lorsque j’utilise de la cendre (solution alcaline pour la cuisson) elle vient de la cheminée du voisin, mais je pourrais aussi utiliser la cendre des petits bois qui restent des cueillettes – cuissons – écorçage pour cuire les végétaux à la place du gaz!  – et brûler le bois, au lieu d’en faire des grigris qui ont finis autour de la mare! … bref aucune perte lorsqu’on est bien organisé.

Voici comment nous avons fait ce mardi 8 mai, une fois de plus c’est une façon parmi d’autres et il nous en reste à explorer…

Cueillette, ébranchage, découpage, hachage et cuisson.


Puis mixage, mélange, tissage et couchage.

 
Cela donne des feuilles fait par nos mains de tous les ages…

De quoi être très fières.

Fabrication de papier (atelier du 8 mai..)

Vous avez déjà vu la fabrication de papier à partir de “roseaux et d’iris d’eau”.

Maintenant jouons avec les écorces du jardin.

Je montre “une” façon de faire, il y en a d’autres, plus ou moins compliquées, plus ou moins intéressantes et vous pourrez ajouter des “apprêts” qui conviennent selon l’utilisation du papier (impression, reliure, dessin, écriture, encres, pliages, cartonnage, déco etc) mais ça, c’est un autre atelier…

Les fleurs et les feuilles serviront dans une autre cuisson

J’ai pris des branches de lilas, (“comme les frelons!”, me l’a fait remarquer Emma), mais n’importe quelle écorce devrait faire l’affaire, c’est juste une question de ce que nous avons sous la main et surtout de ce qui n’est pas nocif!
Si vous avez un doute protégez-vous – gants, masques et vêtements appropriés! – et cuisez en extérieur pour éviter des émanations dangereuses…

J’utilise les banches de toutes tailles et de toutes formes, tout est utilisé.

Le but de la manipulation est de récupérer les fibres de l’écorce, pour fabriquer nos feuilles à partir de la pulpe.
Je prends aussi de l’avance pour l’atelier de mardi ; la “pâte de lilas” sera une des bases de vos feuilles de papier faites main, mais il faut tout de même un certain temps de préparation… (et merci à Iorwen pour le lilas et toutes les autres plantes et fleurs qui sont sous presse).

Étape par étape:

Cuire les branches à la vapeur. J’utilise un grand fait-tout et la “marguerite” (ou “vaporette”) comme quand je cuisine. Faites au plus simple.
Pensez à utiliser de l’eau de pluie : non seulement c’est écologique, c’est aussi une ressource “gratuite” et en plus elle contient moins de produits chimiques.

Évidemment, plus vos branches sont grosses plus vous travaillerez vite, mais la vitesse n’est pas ce que je cherche…

Selon la taille des branches, prévoyez entre 1 et 4h de cuisson (pensez à rajouter de l’eau au cours de la cuisson).

À quel moment c’est cuit? Il suffit de vérifier que l’écorce et l’écorce intérieure se détachent facilement de la branche. Vu la taille de ma casserole, j’ai fais de petites sections (donc plus de travail d’écorçage, mais c’est pas plus pénible que d’éplucher des patates ou d’écosser des haricots!)

Les deux écorces s’enlèvent sans effort.

Séparez les différents éléments : écorces, branches

L’écorce intérieur est plus claire et sert pour des feuilles “unies”, l’écorce extérieure est plus foncée et sert pour des feuilles avec plus texture…

Je vais utiliser l’écorce extérieur et l’écorce intérieure mais séparément, pour avoir des résultats différents…

Le petit bois qui reste aurait dû servir à alimenter le feu pour faire cuire les écorces, mais je ne suis pas encore à ce niveau là… on en fera bien autre chose!

L’écorce intérieure

L’écorce extérieure, j’y laisse une fine couche d’écorce intérieure

Les petits bois qui restent sont prêts à être séchés pour d’autres utilisations.

Et maintenant je laisse sécher, juste pour “blanchir” légèrement l’écorce et la cuire à nouveau pour fabriquer la pâte à papier, comme avec les autres végétaux.

 

À mardi pour ceux et celles qui veulent essayer et qui veulent continuer l’expérience. (Prévoir des gants de protection et des vêtements adaptés…)

Arrivage de papiers

Washi! Washi! Mitsumata! Lokta! Murier! Nouvel arrivage de papiers pour impressions, gravures, encres, peinture et origami du 10g au 100g de chez Khadi : ils sont magnifiques ces papiers!
Le murier 30g (dit TP4) est en 120/60cm avis à ceux qui prennent de la place sous une presse…

TP4 murier en 120/60cm

Nous avons aussi le mûrier en 10g, 25g et 30gr, demandez la famille des “TP”.

TP2 murier en petit format 25g, idéal pour des impressions fines

Le washi mitsumata est juste parfait pour les pliages et l’impression sous presse (le plus proche du papier japonais)

Les Washi, le papier idéal pour l’origami mais pas que…

Et le washi du Bhoutan est une merveille.

Et puis bien sur nous avons re-stocké des cahier carrés que vous avez tant aimé.