The boss est en ville

Hier un peu de fraîcheur, suite aux orages de dimanche, nous a permis de nettoyer et de préparer l’atelier en prévision des ateliers de cet été (oui! plein de place pour travailler – bientôt des photos), et voilà que nous avons de la visite : la boss, la patronne, celle qui dirige et décide a pointé son nez.

C’est bon signe ! Le navire des Arceaux est entre de bonnes pattes…

Traitement de l’info

Il est difficile de se faire une idée précise mais nous avons nos convictions et nous traitons l’info avec nos moyens.

Vous aussi vous avez les boules? Nous elles sont en papier recyclé, crochet et pleines d’info intraitables mais essentielles à la création.

  

Ateliers à La Papeterie des Arceaux en Juillet

À partir de juillet, les ateliers du papier auront lieu chaque semaine…

Vous pourrez vous joindre à un groupe de 6 personnes pour découvrir le papier sous d’autres aspects, de sa fabrication à son utilisation.

C’est l’occasion de tester ou d’améliorer des techniques dont le support ou la matière première est le papier.

Venez essayer nos outils, expérimentez avec vos idées et échangez vos connaissances dans notre atelier.

Mercredi 4 Juillet : Fabrication de papier recyclé

Samedi 7 juillet : Gravure sur lino

Mercredi 11 juillet : Origami mobile

Vendredi 13 : Carnet cousu et collé

Mercredi 18 : Fabrication de papier végétal

Samedi 21 juillet : Gravure sur bois

Mercredi 25 juillet : Origami modulaire

Samedi 28 Gravure sur lino

En août, il y aura aussi des ateliers dont pâte à papier et modelages en papier, carnet cousu, origami d’animaux, carnet sans colle ni fil, atelier papier animé, Zhen Xian Bao, gravure sur bois ou lino… 

Les ateliers sont à 36 euro (tarif normal unique pour 3h d’atelier) mais nous proposons des tarifs « famille », et des tarifs dégressifs si vous souhaitez participer à plusieurs ateliers, sauf en film animé, tarif unique de 10euro/ heure/ personne.

L’inscription est nécessaire pour chaque atelier.

Places limitées.

Matériel fourni.

Goûté inclus.

Boites à truc pour y mettre des choses

Des boites. Des origamis. Des plantes au microscope. Ben voilà ça donne ceci. En attendant qu’il fasse moins chaud dans l’atelier…

Boites en papier plié et découpages sur plusieurs niveaux, papier Khadi 210gm et Lana Colours 160gm, dimensions 10cmx10cmx5cm, intérieur 4 compartiments de 4,5×4,5cm.

En images

C’est pas que nous n’avons pas le temps de papoter, mais j’ai du papier à filer et il a du bois à bouger…
Résultat du premier teste de tissage/filage de papier:

Oui, c’est du papier et c’est aussi doux que du coton.


C’est presque “ça” et d’autres idées arrivent!

… du coup on défait pour refaire autrement.

Oeuvres originales

Dans la boutique vous trouverez aussi des oeuvres originales de différents artistes.

Des petites toiles de Patricia Clerckx, des peintures de Yves De Smet. Une illustration de Yvan Alagbé, des gravures et impressions couleur ou noir/blanc de Jean-Christophe Long et des gravures bichro ou noir/blanc de la main de Olivier Deprez. Des sculptures de Vincent Fortemps et de Habib Naoui. Des objets de Laura Leeson.  Des bijoux de Muriel Hanwerk. Des bijoux, des sérigraphies et des impressions de Heather Leeson, des cartes de Suzie Pearson. Des idées.

Des gravures vintages. Des images de collection. Des matières inattendues. Des objets improbables. Des contenus insolites et des impressions originales.

Il y en a pour tous les goûts, tous les budgets et toutes les envies.

Xylogravure

Les images ne seront pas oubliées, elles sont. Concentration et mouvement méditatif. Gouges. Bois. Rouleaux. Encre. Presse. Chaleur aussi! (alors que quelques goûtes ont décidées à lâcher leur fraicheur sur nous, il faudra penser à isoler cet atelier un jour…)

Une histoire s’est écrite à 12 mains apprenties et 4 mains adroites, toutes ont apporté à la constellation imaginaire avec adresse et conviction.

À vous de voir :

 

Shifu – suite

Du papier, des fuseaux, un rouet et c’est parti.

Le « shifu » n’est pas encore à ma portée, mais j’y travaille. Le rouet est enfin réparé façon “ici”. Un premier essai avec cet outil plutôt encourageant…

Lokta bleu humidifié et découpé prêt à être filé
Lokta filé au fuseau  – ça y est on maitrise –
Première bobine de lokta filé au rouet

Dès que j’ai assez de matière première je passe au métier à tisser.

Métier à tisser en attente. Rouet réparé à notre sauce.

Et pendant ce temps là, ça grave à La Papeterie des Arceaux :

 

Fil de papier

L’été 2017, sur le conseil de notre amie Iorwen, Sandra et Wally Wallman ont fait don de leur métier à tisser à l’atelier de la Papeterie des Arceaux (merci d’ailleurs). Bel objet. Bel outil. Que de pistes.

Métier à tisser, don de Sandra & Wally Wallman en 2017.

Après avoir fait un essai qui a satisfait une certaine curiosité et un besoin de comprendre les machines et leurs capacités, à la fois simples et complexes, le tout est resté dans l’atelier à attendre que le lien se fasse entre les objets, le lieu et les personnes, que la création demande un support, que se tisse le mouvement.

Puis à la fin de l’hivers, Joan Kendall a fait don de fils, de cotons et de 2 fuseaux pour completer le métier à tisser et encourager le mouvement. Mais comment s’y prendre pour ne pas se perdre dans toutes ces possibilités.  Dans ces sacs il y a des dizaines de pelotes de toutes natures et de toutes les couleurs.

Une pelote tombe et roule au milieu de la pièce. Joan m’explique que c’est une pelote de fil de papier.

Et puis voilà, sans rien demander, depuis un peu plus d’une semaine le fil se fait au fuseau.


Mais fils de papier. Fils de fibres de papier. Le fuseau tourne et on explore les possibilités. Un nouveau support pour la reliure, l’impression et le papier en volume, des objets arrivent par flots.

Alors on cherche comment améliorer, peaufiner, comprendre, expérimenter…

Arrive le “Shi-fu”, pas celui du panda, celui du kami-ito (lamelle de papier) et du koyori (papier “tordu” ou corde de papier)), l’inspiration est là : le Shi-Fu est un processus de fabrication de “fil de papier” qui est ensuite tissé avec du coton ou de la soie. Le tissage de papier, le tissage du Khadi, du papier journal, du kraft … de façon simple mais subtile avoir un tissu de papier, sans tomber dans les pièges tendus et en savourant la recherche. Trouver un sens là où on ne s’y attendait pas : alors tisser du papier devient une évidence. Le “truc” qui était là et qu’on n’arrivait pas à formuler. Les idées s’emboitent, se multiplient, se chassent, se bousculent mais une chose reste : le papier.

Si parmi vous il y a des connaisseurs, passez nous voir, ici il y a des tonnes de questions à poser… Déjà maitriser le fil-papier et le fuseau. Et pourquoi pas le rouet. Ensuite tisser, relier, imprimer, plier et recommencer.

À suivre…

Atelier Papier Végétal

La fabrication du papier est un procédé simple mais qui demande de la patience, un peu de place et de la curiosité.
Il est possible de faire du papier à partir de quasiment n’importe quelle fibre végétale, mais nous avons découvert que les feuilles d’artichaut ne s’y prêtent pas sous cette forme : les fibres restent accrochés au tamis – je vais donc passer quelques heures à chercher le pourquoi et essayer d’y remédier, coooool…

Fabriquer du papier c’est pas juste génial, créatif et intéressant, c’est aussi utiliser les ressources naturelles que nous avons ici pour fabriquer un support qui nous sert quotidiennement :

Le lilas vient du village, toute l’eau (et il en faut!) vient de la cuve d’eau de pluie, lorsque j’utilise de la cendre (solution alcaline pour la cuisson) elle vient de la cheminée du voisin, mais je pourrais aussi utiliser la cendre des petits bois qui restent des cueillettes – cuissons – écorçage pour cuire les végétaux à la place du gaz!  – et brûler le bois, au lieu d’en faire des grigris qui ont finis autour de la mare! … bref aucune perte lorsqu’on est bien organisé.

Voici comment nous avons fait ce mardi 8 mai, une fois de plus c’est une façon parmi d’autres et il nous en reste à explorer…

Cueillette, ébranchage, découpage, hachage et cuisson.


Puis mixage, mélange, tissage et couchage.

 
Cela donne des feuilles fait par nos mains de tous les ages…

De quoi être très fières.