C’est toujours comme ça que ça commencerait ?

Dans un atelier, perché dans une mare ? 

Du plaisir à partager, ça sent bon le papier, l’encre, les plantes, la colle, la peinture, le tissu, les gâteaux fait maison (et en ce moment le chien mouillé aussi, un peu, mais ça passera d’ici là et même, ça nous manquera peut être). Apprécier et enregistrer sans retenue les savoirs-faire qui sont disponibles dans un espace créatif. Se rencontrer de main à papier, d’oeil à cutter, de ventre au verre de la débauche… c’est encore d’actualité et ça le restera. L’ailleurs s’incruste dans la rétine en vadrouille, les mots collés au palais. “Audace, courage, obstination, engagement, liberté, générosité, décalage, disponibilité, inspiration, inventivité, adaptabilité, écoute…” des mots qui reviennent sur ce qui se fait juste là et ces mots, bien appréciés eux aussi, sont de vous qui nous suivez ou même mieux, nous fréquentez – “l’autrement” pratiqué dans cet endroit improbable laisse une tâche sous une surface travaillée, esquissée, façonnée, avec une puissante fébrilité incrustée d’expérimentations à venir, que de surprises à digérer, grâce à vous. 

Tous ces moments, qui restent à l’abri des regards indécis, flottants, timides, par peur de ce qu’on va y trouver ou pas, ici c’est de l’ordre du possible. Et c’est tranquille aussi, no stress. Venez rassuré-e-s, on est là pour vous donner envie d’explorer les images, le papier, des techniques dégagées du geste trop engoncé. Ici, les ateliers grouillent, remuent loin de toute “digitalité” (bien qu’engoncé et digital nous plaisent aussi). L’hésitation docile des mains qui défont les couleurs, les formes, les matériaux, les surfaces et la (in)certitude des objets s’échappe, rebondi sur d’autres aventures créatives à imaginer et pratiquer. 

Le caractère imprimé dans toute sa tonalité. La langue vivante se forme et s’imprime dans la rétine des neurones indépendants, laissés à l’écart depuis trop longtemps, réclament leurs droits et à leur façon. L’alchimie des ingrédients mobilise l’évidence du verbe employé et des envies retrouvées, la (in)décision reste libre. Contrepied et paradoxes, poly-tout, à tout un chacun de s’y retrouver. Mais revenons aux ateliers. 

Domptez le papier, l’encre, les images, le mouvement, votre self-control ou votre animal de compagnie et rejoignez les heureux hybrides qui ont déjà testé et approuvé les ateliers ludiques chics chocs punks rocks électro poétiques post tout, qui restent à venir – mais humainement abordables à la Papeterie des Arceaux. 

Comme chaque été depuis 5 ans la Papeterie continue de prendre des formes malléables, souples ou franches et vous propose 2 à 3 ateliers par semaine pendant les congés scolaires et plus si besoin – notamment si vous avez envie d’autre chose que ce qui est proposé ou si vous avez un emploi du temps de fou-folle (dans quel cas vous aurez vraiment besoin de vous faire plaisir avec un atelier sur mesure). Et malgré le temps qui passe les ateliers restent toujours décalés, animés et généreux, enfin, à notre humble niveau. 

Soyons pragmatiques un instant :

Juillet

Mardi, on relie – 13, 20, 27 juillet de 15h à 18h

Reliure Bradel, sans colle et sans couture, Japonaise, accordéon, Zhen Xian Bao ? Un carnet d’écriture ou de dessin selon l’humeur (une seule technique par atelier).

Jeudi, on plie – 15, 22, 29 de 15h à 18h

Origami ou kirigami, papier plié, découpé, assemblé, emboité, mobile, animé, à plat ou en volume vous repartirez avec un objet original et tout en papier, naturellement (une seule technique par atelier).

Samedi, on imprime – 10, 24 juillet de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées. Différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisé un samedi sur deux tout l’été.

Août

Mardi et mercredi, on filme – 10, 11 août de 15h à 18h

Cadavre exquis poétique ou mini clip à l’ambiance décalée, ça dépendra du nombre d’inscrit-e-s aux ateliers image animée, tout en stopmotion sur banc titre, initiez-vous à l’image qui bouge !

Jeudi, on patauge des mains – 12 et 19 août

Hacher, cuisiner, pulper, plonger, tirer et coucher le papier, ça rafraîchi ! Fabriquez vos feuilles de papier à partir de fibres, ben oui hein.

Vendredi, on s’organise – 13, 20 de 15h à 18h

Cousez un agenda à votre image ou à celle de votre idole idolâtrée avec une reliure bradel solide et personnalisée.

Samedi, on imprime (Encore ? Toujours ! )- 7, 21 août de 15 à 18h

Collographie, taille douce sur support récup’, stencils, typo et assemblage d’images imprimées… différentes techniques à explorer de façon aléatoire et anarchiquement organisée un samedi sur deux tout l’été.

D’autres surprises vont se rajouter selon les disponibilités d’artistes qui envahiront l’espace pour vous initier à leurs pratiques. 

Vous serez prévenus en temps voulu… choses chuchotées entre nous : gravure, marionnettes, brasure, céramique et encore d’autres, si vous êtes partant-e-s…

Les ateliers de la Papeterie sont des moments d’initiation ou de perfectionnement selon le niveau.

Ouvert à tout-e-s, à partir de 8 ans – certains ateliers sont accessible dès 5 ans, n’hésitez pas à demander.

Sur réservation. Places limitées à 10 participants, sauf film animé limité à 6.

Matériel et goûter fournis, mais si vous avez envie de nous surprendre, on sera ravi – que ce soit avec du matériel, à manger ou à boire, on adore découvrir vos spécialités !

10 euro / heure et par personne, soit 30 euro/ atelier sauf autrement indiqué…

Et naturellement vous trouverez sur place des papiers incroyablement beaux de Khadi Paper, des couleurs de Molotow sous forme comestible et pratique, mais aussi en bombe, des outils indiqués et utiles, des carnets faits main, des t-shirts imprimés main, des objets insolites, des cartes à poster ou à offrir, des poteries aussi, de belles poteries pour manger et boire avec panache, le tout nouveau Rayon du RIM avec des vinyles et des CD pour tous les goûts et des BD de maisons d’édition indépendantes dont le Frémok, Cornélius, Les Requins Marteau, ION (…), des fanzines déposés à tout hasard, des oeuvres originales… parmi toutes ces choses que nous aimons. Alors passez boire un thé !

Samedi 12 à l’atelier

Ce samedi 12 juin, exceptionnellement, il y aura atelier gravure à la place de l’atelier collagraphie…

Venez avec une image ou les mains dans les poches, nous avons toujours de quoi exciter vos neurones.

De 14 à 18h, soit 40 euros/ personne, matériel et collation compris.

Places limitées, sur réservation.

C’est l’heure du « Tea time » de juin !

Porta’s, c’est la posada en zone industrielle : Nicolas Godin gratouille, percussionne, et mixouille tandis que Thomas Bernard pianote des deux pouces sur la même main gauche, pipote sans bec de lièvre ou cisaille et englue des salades de bruits sous les oreilles de Sylvie Balestra qui se gargarise les amygdales le nez dans le micro en secouant des sacoches à croches. Toute la faune pavillonnaire a sa carte de membre, dahuts transalpins comme corbeaux à trois pattes.

PORTA’S à la Papeterie des Arceaux, le dimanche 6 Juin 2021

Au menu, pour sa première session live à la Papeterie des Arceaux, Porta’s vous invite à  :

  1. Écarquiller vos ouïes lors d’une séance d’égoutte musicale de leur propre musique en plein dessert 
  2. Fonder la Chorale en Papier pour un enregistrement improvisé de 6 nouveaux morceaux de Porta’s dans le respect des consignes sanitaires en vigueur (gazouillis amplifiés chants approximatifs, choeur d’enfants malades, cris assumés, borborygmes mouillés, éructations en tout genre, sont à prévoir). 
  3. Instaurer la première coopérative des Bals Assis avec une boum apéritive le cul vissé au siège rabattable (Ambient sauvage, polyphonie monochrome, berceuse à percussion, électro à moustiques, country dance music, folk Red Bull…) 
  4. Rejoindre vos pénates avec un bon d’achat de leur prochain album auquel vous venez de participez ; CASSE CANTINE qui sortira fin 2021, début 2022, en K7 et en numérique sur Stomoxine (France) et Poor records (Suisse). 

Tout ça pour la somme dérisoire de 10 euros et plus si affinités !

Merchandising à prix libérés, délivrés sur place.

Réservation obligatoire par retour de mail, places limitées et confortablement assises !
Tout ça en mode « barrière sanitaire » comme il se doi(g)t.

Dernier album : L’Argenté du Népal, production Stomoxine / Poor Records (2021)

Porta’s bagote au milieu des bocages à flonflon avec l’Argenté du Népal en tête de meute et sa joie bizarre dans la popoche.

https://poorrecords.bandcamp.com/album/largent-du-n-pal

https://stomoxine.bandcamp.com/album/largent-du-n-pal

Un peu de presse en ligne :

https://www.tdg.ch/a-ecouter-delgres-dinosaur-jr-portas-et-jarrell-119876807796

https://section-26.fr/portas-largente-du-nepal-poor-records-stomoxine/

https://randomsongs.org/2021/02/portas-largente-du-nepal/

http://vivonzeureux.blogspot.com/2019/02/porta-s-enfants-de-la-rosee.html

Comme des poissons…

Vous l’avez remarqué? Les journées sont plus longues et pleines d’envies, tout pousse et s’expose à nos yeux fatigués. C’est donc le moment parfait pour se lancer et de faire un atelier d’initiation à la Papeterie des Arceaux. L’instant idéal n’existant pas, gorgez-vous d’idées et venez vous inventer des histoires, ou percer quelques mystères qui n’en sont pas mais qui trainent encore autour des longueurs imposées. Exploitez donc ces choses qui se blottissent au bout de vos doigts, ces trucs que vous soupçonnez mais que vous n’avez pas eu le temps d’apprivoiser, c’est le moment de vous en saisir et de vous en servir avec force et énergie, ou douceur et tendresse, au choix… En tous les cas, le plaisir chaotique et immédiat de l’enfance est à portée de mains quand on s’y autorise, un peu déjantée mais extrêmement sérieuse cette histoire là. Toutes ces choses qui se dissimulent dans le papier, l’encre, les mots, les fils et la terre doivent prendre l’air… Réservez une place autour de la table au plus vite – toujours dans le respect des barrières pas si imaginaires et tout aussi efficaces.

Mardis 13 et 20 avril de 15h à 18h (3h)

Atelier “libre” : les premier-e-s inscrit-e-s décident. Essayez la reliure (bradel, sans colle ou asiatique), ou domptez le papier (origami ou kirigami) ou bien fabriquez du papier végétal. Et oui, c’est du tout terrain avec moi, rien ne m’arrête, mais c’est vous qui choisissez…

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi!

Débutants ou expérimentés de tout âge.

Mercredis 14 et 21 avril de 14h à 18h (4h)

Atelier gravure, lino ou xylo, venez vous initier ou peaufiner vos connaissances avec Monsieur Long. Peu importe votre niveau, l’image sera ! Et vous repartez avec votre gravure imprimée sur du papier de qualité ou un t-shirt à votre taille ! C’est beau et c’est ici que ça se passe.

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi…

Débutants ou expérimentés, à partir de 9 ans. 

Vendredi 16 avril 15h-18h (3h)

Atelier Céramique, et oui il y en a aussi ! 

Avec Juliette venez essayer le modelage, le façonnage, l’estampage, et le décor à l’engobe sur faïence.

Principalement un travail à la plaque pour commencer, des carreaux décorés ou de petits contenants. Juliette répondra aussi à toutes vos questions sur la céramique. Après séchage, les pièces seront cuites dans un four un peu plus loin et restituées dans les deux semaines suivantes à la Papeterie. 

Tout le matériel est fourni mais venir avec un tablier, c’est mieux…

Débutants ou plus expérimentés de tout âge. 

Jeudi 22 et Vendredi 23, de 15h à 18h (3h)

Atelier film animé, du papier découpé sur banc-titre en stop motion, du collage un peu excentrique sur fond sonore improvisé, faire de l’image animé est addictif ! Vous en redemandez chaque trimestre, je vous en ressers avec plaisir et en double dose.

Tout le matériel est fourni. Et le goûter aussi!

Débutants ou plus expérimentés de tout âge. 

(Bon c’est complet le 23… et oui il y en a qui sont malins, rapides et bien renseignés, mais passez voir comment on fait c’est possible aussi…)

Du vertige? On peut en fournir…

Le vertige, peur de tomber dans le vide, on connaît pas ! Et non, même pas peur du vide ! En fait si, le(s) vertige(s) on connaît bien, pas comme ça, on vous l’accorde, mais quand même – même pas peur ! 

On balance des trucs sans savoir où ça va tomber ou rebondir et bam on se prend de toutes façons une brassée de choses inattendues. On accueil. On fait avec, on transforme en autre chose. On plie du papier à la place de l’échine. Et oui, les fées sont d’accord, le crapaud ne cessera pas de chanter, les libellules n’ont qu’a bien se tenir, la sorcière en fera son bal, les prétentieux merles seront de la fête et c’est le risque encouru, cherché, voulu et choisi chaque jour dans cette boutique-atelier en milieu rural. C’est vivant, c’est surprenant, c’est la routine des imprévus, c’est (sur)humain – enfin ce qu’il en reste. Et on vous invite à y participer.

Nous ne savons pas ce qu’il va se passer d’ici là, mais pas d’inquiétudes, ici on est toujours prêt, toujours aux aguets, toujours en mouvement, bien ancré dans notre savoir-faire. On est bousculé par nos rencontres. Bouleversé par ce qu’on voit, entend et lit, mais pas d’inquiétudes, on est toujours d’attaque, activement lancé dans la poursuite des choses qui nous échappent. On continue à proposer, à projeter, à embrasser de nouvelles aventures dans un éclat de joie et de questions sans fin. Alors rejoignez-nous, fer à souder et Tetra Pak en main pour cette version d’ateliers d’hiver et non avariés. Comme on est épuisé par toutes ces choses qui nous dépassent, on cède la place à d’autres mains accoutumées, qui ont l’énergie nécessaire le temps qu’il me faut pour faire des muffins ou des cupcakes.

Mardi 16 février, 13h30-17h30 

Initiation au Circuit Bending avec Bob. Et oui, et oui. Venez transformer vos vieux jouets en synthétiseur lo-fi et autre instrument aléatoire, c’est rigolo, c’est malin et c’est exactement ce qu’il vous faut ! 

Si vous avez un fer à souder, des jouets (sonores) au destin douteux et une pince à dénuder, faites-nous plaisir, réservez dès maintenant, nous aurons besoin de vous.

40€/ atelier de 4h + collation, petits soins habituels et tout ce qu’il faut, si vous n’avez rien sous le coude (à partir de 9 ans).

Mercredi 17 février, 14h-17h

Initiation au stop motion, tout est là pour vous donner les moyens de faire un petit clip en papier découpé façon collage animé et décalé sur banc titre, cadavre exquis collectif ou scènettes absurdes peu importe, animez vos idées. 

36€/ 3h d’atelier, matériel+ goûter, pas d’âge limite, juste savoir tenir en place, debout ou assis un certain temps et avoir une suite inattendue dans les idées, ou pas…

Jeudi 18 février, 14h-17h 

La reliure, tout un recueil ! Le petit carnet (dessin ou écriture) dont vous rêviez pour y déposer toutes ces choses qui trainent, ben voilà c’est l’occasion de vous le faire vous-même… à l’italienne ou à la française, vos doigts auront le choix des impressions.

36€ / 3h d’atelier, matériel+ goûter, pas d’âge limite, si vous avez des tissus ou des papiers que vous aimeriez transformer en couverture, n’hésitez pas à les apporter.

Vendredi 19 février, 13h30-17h30 

Atelier gravure. Le lino ne vous résistera pas longtemps avec les bons conseils de Mr Long. Repartez de la Papeterie avec une gravure à votre image, imprimée sur du papier de qualité ou sur un t-shirt à votre taille… vous en redemanderez, c’est certain.

40 € / 4h d’atelier, à partir de 8 ans, matériel et goûter sur place, apportez une image à graver, si ça vous dit.

Samedi 20 février, 13h30-17h30 

Gravure sur Tetra Pak et lasagnographe en direct ! Elisa vous montrera qu’une pointe sèche ça à de la gueule ! La taille-douce n’en porte que le nom, on vous aura prévu, le résultat est brutal et à toujours un petit effet à retardement… à vous de voir ! Pensez à rincer et à sécher vos Tetra Pak avant de venir… mais si vous n’en avez pas on aura de quoi vous occuper les mains.

40€ pour l’atelier de 4h + collation et petits soins habituels et tout ce qu’il faut si vous n’avez rien sous le coude (à partir de 9 ans) – j’insiste : lavez et séchez vos Tetra Pak…

Et non, la première semaine des vacances rien de fixé !

Nous vous invitons donc à combler l’espace avec vos propositions et vos idées : ateliers de 14h à 17h, au choix, sur RDV et sur mesure, envoyez un mail ou passez en direct, vous verrez, on est bien à Grand Brassac.

De toutes façons, on sera là, à boire du thé, et à faire une chose parmi d’autres, alors n’hésitez pas.

Naturellement tout ce fera selon ce que nous aurons comme “autorisation(s)” au moment venu (n’hésitez pas à réserver malgré tout, 6 places par atelier ça part vite!) et avec tout ce qu’il faut pour vous protéger et nous protéger, des gestes simples et efficaces, contre le virus et la mauvaise humeur…

Et tant que nous y sommes, on prend notre courage à deux pieds, on le fait roucouler entre des épaules courbées, une poitrine bombée et on vous souhaite une belle année à venir, oui, c’est facile et c’est de saison, alors profitez des bonnes ondes et avancez d’une case vers la prochaine énigme…

Bisous, bisous !

(et merci à Ortie38 pour le son de la vidéo des extraits du TeaTime du 17 à 17h…)

Tea ?

En attendant l’année prochaine

Et oui, on obtempère, on se plie, on fait avec… des moments s’annulent et seront irremplaçables mais l’espace public reste le notre et il est à utiliser avec intelligence, en accord avec nos sentiments les plus fous… et c’est pas parce que nous obtempérons que nous cédons, ni ne nous soumettons à la politique des plus forts, notre pouvoir est plus grand encore parce que bien plus délicat, plus subversif, plus décalé, plus inattendu, plus humain et toujours là, simplement en retrait. Et oui, ça ne sert à rien de se heurter contre ces murs, sauf si on veut perdre quelques dents. La résistance se poursuit donc de l’intérieur, discrètement, entre 4 murs soit, plus ou moins seul-e-s mais aussi entre nous, avec vous, on tient encore debout face à la folie du reste du monde.

Un petit tea time pour terminer l’année était prévu et bien c’est ce que nous avons fait, à la votre !


(deux versions du tea time confiné et filmé sont disponibles sur notre ici)

 

Qui a mon parachute?

Oui je vous l’accorde, la vraie citation est “What color is your parachute?” mais je trouve ça plus drôle de me faire piquer mon parachute… et mon N il est où ?

Tous les jours, on réagit aux choses entendues, vues ou lues, que nous recevons, que nous cherchons. Oui, c’est chronophage, mais on y peut rien, c’est un exercice stimulant et vital, en ce qui me concerne, pour d’autre c’est autrement. Deux trois choses entendues vues ou lues sont à l’origine de cette petite missive du mois de novembre, qui n’a qu’un seul but au final, en plein confinement bancal, ce but est de vous vendre du rêve ! Non, je rigole, hein! je voudrais surtout vous vendre du papier, des reliures et des t-shirts ! (huhuhu – pardon). Donc parmi ces choses un article sur la “passion economy” de Li Jin, une phrase anodine d’un ami, qui dit “…désolé, je suis instit’…” (hors contexte c’est encore mieux), et puis ce que je fais tous les jours avec conviction, c’est à dire, ce que beaucoup appellent “mon travail”, bon et aussi toutes ces choses qu’on traîne avec soi jusqu’au moment où elles doivent sortir, d’une façon ou d’une autre…. hmmm ? 

Alors j’ai pensé, si, si, j’ai pensé à vous ! À vous qui nous soutenez ou qui travaillez avec nous, mais oui, j’ai pensé à vous et à nous dans le marasme actuel…

Comment continuer à échanger avec intelligence et passion ce que nous savons faire ? Vous l’avez pensé vous aussi ? Oui exactement, c’est ça la mission top secrète de La Papeterie des Arceaux en toutes lettres : continuer à nourrir et se nourrir d’une économie créative qui baigne dans l’absurde et qui nous détend du cerveau tout en faisant de la cardio sans une goutte de transpiration en trop…

Le travail, l’économie (?) vaste sujet, qui a du sens quand on aime ce qu’on fait et qu’on sait ce qu’on fait. Quand on maitrise notre production nous-même. Quand on n’attend pas qu’une instance nous dise combien vaut notre travail. Alors, quand est-ce que nous arrêtons de nous excuser de faire ce que nous savons faire et surtout que nous aimons faire ? Nous on sait combien ça nous coûte et la confiance ne manque pas. Alors au boulot… 

C’est idéaliste. C’est une vocation à foutre le bordel. Et c’est jouable. Mais c’est surtout libérateur ! Et c’est possible parce que nous avons tous et toutes besoin de moments produits avec nos mains, nos réflexions, nos savoirs-faire en plus du reste. Et oui, vous avez le droit de vous offrir des moments lyriques, déchainés, doux et décalés aussi. 

Quand on a la possibilité de vivre de nos savoirs-faire, de nos passions – et s’en découvrir de nouvelles à chaque rencontre – pourquoi s’en priver ! Ne pas se cantonner à une seule histoire mais les multiplier est une base saine. No limit, restons authentiques, autonomes et sincères. Un croisement passionné entre la non-production et la non-consommation, des relations plus simples, plus intenses et plus justes – oooooo !

Ici, on y remédie essentiellement par la création – à la chaine, arts, artisanat, images, sons, écritures, matières, pensées, corps, émotions, partages, conversations, échanges, raisonnements  et une trame de fond permanente, qui pourrait peut être s’attacher à apporter d’autres façons de faire, de voir, de penser et tout le reste. Tout ce qui est possible avec vous – et tout ça en se faisant du bien – à chacun de trouver ce qui lui fait du bien (oui, prendre une claque culturelle ça fait aussi du bien parfois sans aucune digression). 

Vous savez quoi ? On peut vous aider ici. Avec un livre, une reliure, du papier, de l’encre, des couleurs, des mots, des sons, des images, un moment, une conversation, un échange de savoirs ou de techniques… Oh ! une économie qui est faite par des personnes passionnées par leur métier, qui créent une identité artisanale et culturelle multiple et arborescente, des personnes qui cultivent la curiosité c’est sexy, c’est beau, c’est vrai, c’est plouc, c’est nous.

 

Mais alors, “tu choisis la passion plutôt que la rémunération ! c’est pas réaliste.” Rabat-joies que vous êtes ! Les deux sont possibles on vous dit, passion et rémunération, si on joue ensemble. Et c’est avec vous que nous y arriverons comme toujours, parce que vous aussi vous êtes uniques et vous avez aussi droit à quelque chose de plus excitant que les nouvelles du jour et au-delà de toute cette passion, on pourrait vivre simplement de tout ce qu’on aime. 

Et à la fin de la journée, on aime bien une histoire bien racontée dans laquelle on se reconnait… Et bien là j’ai encore pensé (si, si) à vous ! Vous qui nous soutenez, mais oui à vous dans le marasme actuel et si on peut vous aider nous le ferons avec passion et plaisir. Mais bon en attendant, n’hésitez pas à nous acheter du papier, des reliures, des BD et des t-shirts!

Alors, au plaisir de vous revoir ici en corps et en substance !

 

Ateliers d’automne

Et oui on y est déjà et chaque année ça revient, c’est fou, non. Et comme toujours, nos outils et nos astuces sont à votre disposition et nous aussi, nous sommes là pour vous aider ou vous initier à tout ce que nous savons faire avec nos mains, le papier et ses dérivés. 

Les ateliers d’automnes auront lieu de 14h30 à 17h30 les mardis, mercredis, jeudis et vendredis pendant les vacances.

Venez plier, couper, animer, filmer, imprimer, relier ou fabriquer du papier dans notre espace protéiforme. Cela dit, vous avez peut être un projet qui vous trotte dans la tête et nous avons les moyens de le faire sortir de là… Bref, passez nous voir, on trouvera comment mettre tout ça en oeuvre.

Mardi 20 et 27 octobre – Reliure.
Un carnet fait main avec du papier khadi, reliure bradel, couverture à votre image, pensez à apporter des tissus ou papiers si vous en avez qui trainent et à qui vous voulez donner une seconde vie.

Mercredi 21 octobre – Kirigami
L’art de découper le papier, cette technique se rapproche étrangement de la gravure, pleins et vides se côtoient pour donner l’illusion de profondeur ou de volume… (attention les enfants de moins de 8 ans doivent être accompagnés, on voudrait pas vous les rendre en morceaux, oui on utilise des scalpels…) ou bien un atelier origami, si vous voulez maitriser l’art du pliage, cette fois ça sera soit les grands animaux, soit un carnet à secrets chinois le Zhen Xian Bao.
Mais comme nous n’avons pas encore eu le temps de faire pousser des bras et des têtes en plus il faudra choisir l’un des deux, les premier-e-s inscrit-e-s choisiront…

Jeudi 22 octobre – Fabrication de papier
Soit du papier végétal avec des plantes, sans blagues, soit du papier “recyclé” (chiffon de coton). Des recettes et techniques simples pour commencer et que vous pourrez refaire dans votre cuisine, mais venez d’abord éclabousser le sol de l’atelier avec vos idées et expérimenter des recettes inattendues.

Vendredi 23 et 30 octobre – Gravure
(attention atelier de 4h au lieu de 3 et oui, c’est Long la gravure…)

L’image imprimée à une place spécial dans notre atelier, lino, bois, letterblocks ou tampons, on aime découper, assembler, encrer et imprimer ! Venez tester vous-même, mais attention vous êtes prévenu-e-s : c’est addictif – mais très bon pour votre santé.

Et une petite nouveauté
Lundi 26 octobre :
atelier spécial en partenariat avec l’atelier Écriture de Béatrice Mora (plus d’info ici)

Mercredi 28 et 29 octobre – Papier Animé
(Oh, le 29, l’atelier est déjà réservé, mais passez voir comment on s’y prend, si vous voulez…)
Faites du stop motion avec du papier découpé façon collage animé, découpage de magazines, de textes, de ce que vous voulez. D’ailleurs nous sommes preneurs de magazines en tous genres, à force de découper il faut refaire le stock !


Voilà, vous savez tout. Naturellement nous vous accueillons avec toutes les précautions du moment. Les ateliers sont limités en place, réservez vite…

Et continuez à nous envoyer vos lettres et mots d’amour par courrier jusqu’à la fin du mois ! On ne s’en lasse pas de vous lire !

 

On manque de mots !

 

Eh oui, en plus nous n’avons jamais fait de concours à la Papeterie des Arceaux. 

Certainement parce que nous n’aimons pas la compétition, on préfère d’autres formes de relations. Par contre l’amour nous aimons beaucoup. Nous aimons aussi le jeu, le papier, les images, ce que vous en faites et l’improbabilité des choses à venir. Alors, on s’est dit qu’il était temps de proposer un truc qui relie tout ça. Et boom, on a pensé à un genre de concours, si, si, si.

Soyez joueuses et joueurs :

Écrivez-nous vos plus gros mots d’amour sur du vrai papier avec vos petites (et grandes) mains et postez-les nous par courrier. Ben oui, tout le monde à besoin d’amour, surtout avec les journées qui se raccourcissent. L’écrire c’est bien. C’est simple. On en reçoit tous et toutes des lettres d’amour, sous des formes très inattendues, mais ici on a envie de vos mots.

Une lettre d’amour à vous-même. Une lettre à un / une inconnu-e ou à cette personne qui vous émeut tant depuis si longtemps, peu importe, faites-nous plaisir, lâchez-vous, écrivez tout sur un “vrai” papier et envoyez. Réfléchissez pas trop, lancez-vous. Laissez vos mots se rependre sur cette surface que vous avez choisi pour l’occasion. Nous on veut de l’amour manuscrite !
Que cette lettre soit timide, sensuelle, subversive, passionnée, réservée, douce, drôle, irritée, imaginaire, inventive, furieuse, coupable, généreuse ou réelle peu importe. Couchez-la sur du papier et expédiez-la par la poste.
Mais oui, grattez ce papier qui démange, écoutez l’encre qui s’étale, regardez la forme que prennent vos pleins et vos déliés. Appréciez l’enchainement de vos lignes tracées à main levée, qu’elles soient indécentes ou d’un style plus châtié, tout est bon. Laissez votre pouvoir épistolaire prendre forme. Faites-vous du bien et envoyez-le tout à La Papeterie des Arceaux, juste pour le plaisir. 

– Deux conditions pour jouer : les lettres doivent être manuscrites et envoyées par courrier classique (oui avec une enveloppe et un timbre – bon d’accord, on peut aussi les déposer dans notre boite à la Papeterie) mais avant le 31 octobre 2020 :

Montrez-nous vos plus gros mots d’amour avant le 31/10 par courrier…

La Papeterie des Arceaux
7 rue de l’arsault
Le Bourg
24350 Grand Brassac

Participez à la grande reliure débordante de choses tendres, dégoulinante de pensées insoupçonnées. Les lettres seront “visibles” à la Papeterie d’ici la fin de l’année, reliées à la main dans un recueil unique plein d’amour en tous genre, à vous de voir et à nous d’y croire. Nous laisserons peut être filtrer des extraits, des morceaux choisis et des citations.

Jouez le jeu !

Envoyez-nous des bouts de vous sous forme de lettre d’amour. Il y a même un graveur, qu’on aime vraiment beaucoup, qui va illustrer de son encre et de son bois la plus “chose“ de toutes ! (et c’est vous qui déciderez laquelle sera illustrée – mais on verra plus tard tous les détails)

(ANNONCE SPÉCIALE – Cherchons 7 âmes juré-e-s pour concours de mots d’amour et plus si affinités – adressez-vous à la Papeterie des Arceaux, tout simplement avant le 01/11/20- FIN DE L’ANNONCE, merci).

Et si vous avez encore un doute ouvrez vos oreilles, essayez de vous mettre dans le bain avec ces quelques lettres d’amour et pas qu’épistolaire, qui circulent déjà dans les airs : 

A Hymn, Love Song, IDLES, Letter Bomb, Baxter Dury, Love, Suicide, En relisant ta lettre, Gainsbourg, Love of my Life, A.Calvi, Not a Love Song, Public Image Limited, Love is the Main Thing, Fontaines D.C., L.O.V.E., KOKOKO, Love Like This, M.Glaspy, Love Salade, Four Tet, Letters to the Metro, Mogwai, The Letter, Belle And Sebastian, Love Leaks, The Residents, Love Days, Primo, Love’s Dart, Django Django, Can I read you this, Désormais, New Love Cassette, Angel Olsen, This is Love, PJ Harvey, Do You Love Me, Nick Cave, Love, John Coltrane, ou simplement Love Letter, Ketty Lester pour ne citer que quelques titres… parce que de l’amour il y en a partout, quand on écoute avec les bons organes.

Bon alors, vous faites quoi là ? Au boulot… 

On vous aime !